Newsletter

Marie-Mai: Portrait d’une auteure-compositrice-interprète unique et adorée.

Marie-Mai possède une feuille de route qui ferait l’envie de plusieurs artistes, ici comme à l’étranger : 4 albums platine en carrière et son plus récent certifié or; 12 spectacles au Centre Bell, plus de 1 500 000 spectateurs en spectacle et en festival; Interprète féminine de l’année aux Galas de l’ADISQ à 5 reprises (2010, 2011, 2012, 2013 et 2016) ; un billet platine et 3 billets d’or pour ses trois dernières tournées ; un DVD quadruple platine… et la liste continue…  Portrait d’une auteure-compositrice-interprète unique et adorée.

Star Académie et Inoxydable (2003 à 2006)

Originaire de Varennes, Marie-Mai a fait ses débuts à la première édition de Star Académie, en 2003, où elle a atteint la finale féminine. C’est le tremplin qu’il lui fallait : l’année suivante, en 2004, elle lançait son premier album, Inoxydable.  Elle suivait avec une tournée homonyme de son album, qui l’amenait à faire plusieurs spectacles un peu partout au Québec. Sa fougue et son énergie, mélangés à des mélodies dynamiques, lui ont permis de se bâtir un bassin de fans, petit à petit. En 2006, elle traversait l’Atlantique et lançait Inoxydable en France.  À terme, plus de 120 000 copies se sont écoulées au Québec et dans l’Hexagone. Déjà, Marie-Mai montre qu’elle a du punch et qu’elle est là pour rester.

Dangereuse Attraction (2007-2008)

Son deuxième album, Dangereuse Attraction, lancé en 2007, était très attendu des milliers de fans de la nouvelle star.  Ses trois premiers extraits, Qui prendra ma place, Mentir et Emmène-moi, se sont tous hissés en première place des palmarès variés.  C’est la folie : une nouvelle tournée a été organisée pour répondre à la demande gigantesque des fans qui redemandent Marie-Mai !  Dangereuse Attraction live a amené la bête de scène à se produire aux quatre coins du Québec, dont sa première présence au Centre Bell, à Montréal, pour clore la tournée.  La popularité de la jeune chanteuse ne se dément pas.  Elle se voit remettre un Billet d’Or pour la vente de 50 000 billets.  En juin, sa prestation à la Fête Nationale du Québec, au parc Maisonneuve devant des dizaines de milliers de personnes, était à couper le souffle. C’était la plus grande foule en carrière pour Marie-Mai, et elle a dépassé les attentes. Les retombées de Dangereuse Attraction et de la tournée correspondante sont prestigieuses : elle remportait son premier Félix au Gala de l’ADISQ 2008, pour l’Album rock de l’année.  Les années 2007 et 2008 ont permis à Marie-Mai de s’établir comme une incontournable de la chanson et du spectacle au Québec, mais le meilleur est encore à venir.

Version 3.0 (2009-2010)

Version 3.0, disponible en septembre 2009, confirmait que Marie-Mai est l’auteure-compositrice-interprète du moment au Québec.  Les accents rock, pop et électro se mélangent de manière enivrante et énergique.  L’album complétait un tour du chapeau platine en carrière, se vendant à près de 100 000 exemplaires.  Une troisième tournée a amené la rockeuse en orbite : trois Centre Bell à guichets fermés, un deuxième billet d’or.  C’est à l’ADISQ, en 2010, qu’elle a réalisé son importance dans le paysage culturel québécois : elle remportait un deuxième Félix pour l’Album rock de l’année et était couronnée Interprète féminine de l’année pour la première fois. Dans la même année, elle a chanté sa propre chanson dans une cérémonie officielle des Jeux olympiques, alors qu’elle chantait la très populaire Emmène-moi lors de la clôture des Jeux d’hiver de Vancouver devant le monde entier.  Elle a aussi été choisie par Sony pour chanter un duo virtuel avec le père du rock’n’roll, Elvis Presley.  Love Me Tender est parue sur Viva Elvis, album inspiré du spectacle du Cirque du Soleil à Las Vegas.

Une sabbatique pas reposante ! (2011)

2011 a poussé Marie-Mai à poursuivre sur sa lancée, avec une collaboration avec le groupe Simple Plan sur la chanson Jet Lag qui a connu un énorme succès sur les radios du Québec et de France ; le tube a d’ailleurs remporté le prix de Duo francophone de l’année aux NRJ Music Awards, à Cannes. Au Gala de l’ADISQ, elle remportait 2 autres statuettes, alors que la  tournée Version 3.0, avec plus de 50 000 billets vendus, était nommée Spectacle Auteur-Compositeur-Interprète de l’année, et que la chanteuse était à nouveau couronnée Interprète féminine de l’année ! Ses accomplissements ont amené Warner France à lui faire signer un contrat d’enregistrement sur le Vieux continent, tandis qu’au Québec, elle devenait l’égérie des cosmétiques Annabelle. En juin, elle s’est rendue à Paris afin de se produire en première partie des méga spectacles de Johnny Hallyday au Stade de France, en plus d’interpréter en duo avec le monstre sacré du rock français Vivre pour le meilleur.  C’est 120 000 personnes, sur deux soirs, qui ont eu la chance de découvrir les hits de Marie-Mai au Québec et de danser sur des airs déjà connus en France, comme Jet Lag et Sans cri ni haine.  De retour au Québec en juillet, elle prêtait sa voix à la Schtroumpfette pour le film d’animation Les Schtroumpfs. Puis, en août, elle était l’invitée du Comité olympique canadien à Londres pour encourager nos athlètes et les divertir le temps d’un spectacle intime.  Alors que 2011 devait être une année sabbatique qui n’a finalement pas donné le répit escompté à la rockeuse, elle a pu profiter d’opportunités dont elle a toujours rêvé !

Miroir (2012)

Marie-Mai a lancé son 4e album studio,  Miroir, le lundi 17 septembre, qui a reçu un accueil enthousiaste du public et des critiques. L’album a été certifié or seulement un mois après son lancement et le premier extrait, C.O.B.R.A., a trôné en tête des palmarès radio pendant 5 semaines consécutives. Au gala de l’ADISQ 2012, elle recevait un premier Félix de Chanson populaire de l’année pour l’adaptation en français du hit international Sans cri ni haine. L’auteure-compositrice-interprète a également été le sujet d’une émission spéciale, Accès illimité : Marie-Mai, qui nous a plongés dans son monde d’une manière privilégiée ; Jean-Philippe Dion a suivi l’artiste durant l’année précédant le lancement de son album. Sa plus récente tournée, Miroir, l’a amenée partout au Québec, dont cinq fois au Centre Bell. Marie-Mai était de la première saison de La Voix en tant que coach, émission qui a connu un succès immense sur les ondes du Réseau TVA. Marie-Mai a aussi participé à l’album hommage Génération Goldman, qui a été certifié Diamant en France. À la St-Valentin, son duo avec le mannequin Baptiste Giabiconi, Là-bas, a été adressé aux radios, en plus du lancement du vidéoclip en cadeau à ses fans. Marie-Mai a aussi prêté de nouveau sa voix à la Schtroumpfette pour le doublage québécois du film Les Schtroumpfs 2. À l’automne, l’artiste a lancé un nouvel extrait, accompagné d’un vidéoclip : Différents, chanson inspirée des histoires de ses fans, qui connaît un grand succès sur les ondes radios du Québec. Marie-Mai a remporté deux Félix au Gala de l’ADISQ 2013, dont un troisième trophée dans la catégorie Interprète féminine de l’année, en plus de voir son album Miroir recevoir le prix d’Album pop de l’année et une certification platine, sans compter un Billet d’or pour la tournée Miroir. Une autre année remplie de succès !

M (2014)

Marie-Mai a lancé l’année avec un nouvel extrait radio, Jamais trop tard, un duo explosif avec le rockeur Jonas qui a reçu un accueil enflammé du public, en plus de se classer au 1er rang du palmarès Top 100 BDS. L’auteure-compositrice-interprète a clos en grand sa tournée Miroir avec ses 99e et 100e représentations, au Centre Bell, les 2 et 3 mai, elle qui s’est maintenant produite sur les planches de l’amphithéâtre montréalais à 12 reprises en solo en carrière. Le 12 mai, M, son 5e album en carrière, était enfin disponible en magasin. Pour souligner l’occasion, Marie-Mai a lancé pas un, pas deux, mais bien trois nouveaux vidéoclips : Conscience, Tourner et Indivisible ; ce qui a poussé Sophie Durocher à dire : « Marie-Mai, la Beyoncé du Québec » ! Puis, à l’été, l’artiste est partie en tournée dans les festivals de chez nous pour proposer un spectacle jamais vu auparavant, basé sur son plus récent opus et ses 10 ans de succès. Des événements en plein air qui ont rassemblé des milliers de fans de Marie-Mai ! Le 7 juillet, le soir même de ses 30 ans, avait lieu la première au cinéma de la captation de son dernier spectacle de la tournée Miroir au Centre Bell ; Marie-Mai Live au Centre Bell : Traverser le Miroir a récolté les éloges autant de la critique que du public, en plus d’être présenté dans plus de 50 salles au Québec ! Le 10 novembre, le DVD/Blu-ray de cette captation était lancé au Centre Bell, avec un visionnement sur le jumbotron au centre de la patinoire. Le DVD a reçu une certification quadruple platine !

2015-2016

Marie-Mai a profité de la première moitié de 2015 pour parcourir les États-Unis ; des vacances bien méritées pour l’auteure-compositrice-interprète. De notre côté de la frontière, Tourner a été adressé aux radios en mai. Ce nouvel extrait de l’album M a reçu des mentions Succès de la semaine et Réaction forte de la semaine au palmarès de l’ADISQ en seulement 3 semaines. En juin, elle annonçait trois spectacles-vitrines à Los Angeles, au mythique House of Blues Sunset Strip qui a déjà accueilli dans son enceinte des légendes de la musique comme Prince, Aerosmith ou Kanye West. C’est Steve Herman, vice-président senior des tournées nord-américaines de Live Nation Los Angeles, qui a invité Marie-Mai en Californie pour ces showcases dans la Foundation Room du House of Blues. Pour la première fois de sa carrière, elle s’est présentée sur une scène américaine, dans le but de charmer les membres de l’industrie musicale des États-Unis : agents, producteurs, auteurs-compositeurs… Et pour la dernière à L.A., l’artiste a fait un cadeau à ses fans en offrant l’intégralité du spectacle sur Periscope, l’application de streaming vidéo de Twitter. En septembre, Marie-Mai annonce un projet rarement vu au Québec : une résidence de 22 spectacles au Théâtre St-Denis en 25 jours, aux mois de décembre et janvier ! L’idée plait beaucoup au public de l’artiste, qui achète pas moins de 10 000 billets en 3 heures. L’expérience se répète à Québec, au Théâtre Le Capitole, avec 12 représentations en 16 jours. En juin 2016, elle relève un tout nouveau défi, celui d’animer le grand spectacle de la Fête Nationale sur les Plaines d’Abraham à Québec, une nouvelle expérience qui démontre, encore une fois, qu’elle a tous les talents ! Sans oublier son spectacle présenté au Stade Olympique pour souligner les 40 ans des Jeux Olympiques de Montréal, une soirée grandiose, à l’image de la star du Québec.

À l’automne 2016, elle remporte son 5e Félix à titre d’Interprète féminine de l’année, voté par le public et l’Industrie, ce qui porte le nombre de Félix à 10 en carrière ! Marie-Mai est sans contredit l’une des auteures-compositrices-interprète les plus prolifiques de la musique québécoise des dernières années !

© 2017 Marie Mai & Productions J. Contacts
Tous droits réservés - Conception web sbrstudio.com